Ressource en eau et SCoT Plaine du Roussillon : Monsieur BILLES, arrêtez de mentir !

FRENE 66 

____________________________________________________________________________________________ 

Fédération pour les Espaces Naturels et l’Environnement – Pyrénées-Orientales 

Membre de France Nature Environnement 

____________________________________________________________________________________________ 

Siège social : FRENE 66 – 16, rue Petite-la-Réal 66000-Perpignan 

Tél. 04 68 34 98 26 Mail : frene66@gmail.com 

___________________________________www.frene66.org__________________________________________ 

Communiqué de presse du 10 juin 2023 

Ressource en eau et SCoT Plaine du Roussillon 

Monsieur BILLES, arrêtez de mentir ! 

Lors de la réunion qui s’est tenue le 6 juin en Préfecture sur les questions d’avenir pour la ressource en  eau dans le département des Pyrénées-Orientales, Marc MAILLET le Président de la FRENE 66 a évoqué  la politique de sobriété à mettre en place en matière de consommation des terres. Il a relevé que la  préparation du nouveau Schéma de Cohérence Territorial (ScoT) pour la Plaine du Roussillon envisageait  l’installation de 70000 nouveaux habitants ce qui mettrait encore plus en péril l’équilibre  urbain/agriculture et accentuerait la pénurie d’eau potable. 

  1. BILLES, maire de Périlla-la-Rivière et Président du Syndicat du ScoT a démenti catégoriquement ce  chiffre pour le ramener à 35 000 habitants tout en indiquant qu’il n’était pas possible d’interdire ces  nouvelles installations et la nécessité de construire des logements. 

Or, ce sont les chiffres même du ScoT qui révèlent ces orientations comme dans la page 20 du rapport.

Le vrai chiffre est donc bien +70 000 à l’horizon 2030 contre 80 000 estimé par le SCOT, c’est inscrit  noir sur blanc dans le bilan du SCOT. 

D’ailleurs, ce chiffre de 70 000 hab est vérifié de la manière suivante dans les autres documents du  SCOT : 

+33 704 hab entre 2005-2015, objectif déjà réalisés,  

+35 000 hab entre 2015-2035 objectif à réaliser, chiffre évoqué par M.Billes,  

Le total faisant bien 68 704 en 2035, donc 70 000 hab à l’horizon 2030, c’est bien le même ordre de  grandeur. Le chiffre de 35 000 hab avancé par M. Billes est donc faux. 

Le bureau d’étude BRL précise que pour faire face à cette augmentation démographique à l’horizon 2030  (soit 70 000hab), il n’y aura pas besoin de faire appel à des ressources externes un prélèvement  supplémentaire 20Mm3 annuel sur le barrage de Vinça pourrait alimenter Villeneuve de la Raho et sa  future usine de potabilisation. 

En 2009, BRL précisait dans les annexes de l’étude, que nous serions en mesure de faire ce prélèvement 9  années sur 10, avec les connaissances sur le climat actuel. Depuis, le nouveau rapport du GIEC précise  que le réchauffement s’accélère plus vite que nous l’imaginions et le département des P.O. vit au rythme  des sécheresses annuelles. 

En 2023, Monsieur BILLES devrait s’atteler à répondre à la question suivante : combien de fois aurions nous été en mesure de prélever ces 20Mm3 supplémentaires depuis 2009 pour alimenter la croissance  démographique de + 70 000 hab à l’horizon 2030 mentionnée dans le bilan du SCoT ?